News N. 0/120   10/09/2018

La 5ème édition du camp de vacances estival organisé par l'association Dizénidani à Tiébélé, Burkina Faso

La 5ème édition du camp de vacances estival organisé par l'association Dizénidani

Le camp de vacances annuel organisé par l’association Dizénidani (Tiébélé, Burkina Faso) avec le soutien de la Fondation Cuomo s’est déroulé du 1 au 30 août 2018. Durant un mois, cet événement a proposé aux jeunes écoliers de la région des activités périscolaires, allant des cours de soutien à la sensibilisation à l’écologie, sans oublier le sport et les arts.

Le volet éducatif du programme a vu la dispensation de cours de français et de mathématiques. Pour la première fois, les arts ont aussi été mis à l’honneur avec, notamment, un atelier de musique. Ces activités scolaires ont été ponctués de séances de sport : de football et de handball. En effet, l’éducation civique que le camp estival se propose d’inculquer aux  jeunes participants passe en grande partie par ce deuxième volet “Education physique et sportive” (EPS).

La journée de clôture a été placée sous le thème du reboisement. L’animation de cette journée spéciale dédiée à la protection de l’environnement a été assurée par un pépiniériste local. A travers la projection d’une vidéo, ce professionnel a aidé l’équipe d’encadrement à sensibiliser les jeunes sur la protection de leur environnement. Les élèves furent alors invités à planter des arbres non seulement dans l’enceinte de l’école ayant accueilli le séjour, mais aussi chez chacun d’entre eux. A la fin du camp, chaque enfant est ainsi reparti avec une plante sous le bras. Dans le cadre des activités de cette même journée, ils ont pu observer les arbres plantés par les participants des éditions précédentes : une expérience lors de laquelle les enfants ont pu se rendre compte, de façon tangible, de l’apport chacun de la cause commune qu’est la protection  de notre planète…

Cette année, les inscriptions au camp de vacances ont connu un nombre record : 130 inscrits au total avec 62 filles et 68 garçons — un succès inattendu qui a contraint les organisateurs à revoir à la hausse la logistique de l’événement.

Découvrez ici le Rapport détaillé de ce projet rédigé par l'association Dizénidani.

Pour en savoir plus sur le projet...